Une maison dans le sentier de la Cocardière

21 avril 2009

le printemps de la côte ouest

Sentier14  Au fil des saisons la mer offre aux visiteurs balades, pêche à pied, rêveries ... premières baignades. La Monaco du Nord dans la baie du Mont Saint-Michel vibre sans cesse : déambulations dans la Haute Ville et l'incontournable rue des Juifs, le musée du Vieux Granville et le très contemporain Richard Anacréon ... Dior et son jardin de la villa "les Rhumbs" ...  l'archipel de Chausey ou la merveille du Mont Saint-Michel ... un saut au Baton Rouge Jazz Club ...  Autant de raisons de venir et revenir vers notre côte ouest.

... anciennement Au Sentier 14 chez Joséphine & Christian,  tout prochainement la Villa Saint-Jean s'installe au 14 sentier de la Cocardière à Granville  http://www.villasaintjean.com/ 

... Joséphine & Christian à Champeaux http://littlebigsur.blogg.org/

 photo Christian Ducasse

Posté par ausentier14 à 14:02 - Commentaires [5] - Permalien [#]


08 mai 2009

CHET BAKER à Granville

lundi 11 mai , 20 H 15 à  ciné-débat le Select

Chet

  "Je suis mort il y a vingt et un ans,  sans connaître Granville. De mon vivant une énigme.
Je reviens donc hanter vos oreilles de mon souffle inimitable."


La vie de trompettiste, les tournées la beauté les tourments sont à présent légendaires.
La musique de Chet nous bouleverse de plus en plus gagnant de l'intensité les années passant.
Rendez-vous au cinéma le Select pour voir le film dont il est le héros "Let's Get Lost" du photographe Bruce Weber.
Images féroces tendres et troublantes de celui qui fut tout sauf un ange.


(le dessin de Chet Baker signé Joséphine Pannard, l'auteur des lignes qui précèdent a été publié dans le disque Chet Baker meets Enrico Pieranunzi (Ida Records)


Dans peu de temps la musique envahira Coutances pour la fête
de Jazz sous les Pommiers. Le samedi 23 mai à 22 h 30 au théâtre
se produira un trio rare soit  trois anciens compagnons de Chet Baker :
le saxophoniste Lee Konitz, le pianiste Alain Jean-Marie et le contrebassiste Riccardo Del Fra

http://www.myspace.com/riccardodelfra
 

Posté par ausentier14 à 12:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 juin 2009

Débarquement d'artistes en vue le samedi 6 juin au jardin Dior.

6 juin 1944, parmi la soldatesque américaine en débarquement, des artistes  encore anonymes participent à l'opération de délivrance. Leurs noms serons révélés bien plus tard une fois leur notoriété établie.
Citons parmi eux le pianiste Dave Brubeck ou le chanteur Jon Hendricks, deux légendes toujours en activité.
Au milieu des innombrables militaires portant le patronyme des Ford le père du saxophoniste Ricky
foulera à son tour le sol bas-normand en août 1944.
Ricky© jacques cauda

Ricky  Ford, saxophoniste de son état,  longtemps sideman et  possesseur d'un palmarès à laisser rêveur (Duke Ellington Orchestra, Charles Mingus, Lionel Hampton, Mc Coy Tyner, Abdullah  Ibrahim jadis Dollar Brand, ... Steve Lacy) nous fait l'honneur de sa venue musicale pour deux sets  au jardin de la villa Dior.
C'est ce samedi, c'est gratuit, c'est à 17 h 30 et 21 H 30.
Ricky Ford en leader d'un trio rarissime et pour tout dire inédit.
Contrebasse : Darryl Hall soit le chant et le rythme, un des américains le plus sollicité  de la place de Paris où Darryl s'est installé il y a peu. Toujours sur le front du swing aux côtés de solistes haut de gamme.
Batterie : Ichiro Onoé  japonais aventureux, a quitté son île pour partager la passion de l'art qu'il vénère. En piste dès son plus jeune âge, il a 11 ans quand il monte en scène à Tokyo.
Ricky© jacques cauda


L'art de ces artistes consiste dans la mise en lumière de leurs leaders.
La chanteuse Mina Agossi, ou les pianistes Philippe Le Baraillec et Bruno Angélini pour Ichiro Onoé.
Le batteur Pete La Rocca, le guitariste Christian Escoudé, le pianiste Olivier Hutman pour Darryl.
Autant d'hommes et femme à suivre.
Longtemps sideman, Ricky Ford reste encore sous-estimé,alors que ses compositions le situent sur les hauteurs.
Il fait partie de ces artistes rares, vivants dans  la permanence de la création. Installé à Toucy, gros bourg de Bourgogne avec sa famille, Ricky Ford y a ouvert la Galerie 14 où il expose ses peintures et celles de beaux talents. Jacques Cauda l'auteur des images  ici présentes et inventeur du mouvement surfiguratif est  annoncé à la Galerie 14 en 2010.
Ricky Ford  produit avec sa femme Dominique un festival le 11 juillet prochain à Toucy (24 heures non stop)  dans lequel l'organiste Rhoda Scott y fera entendre sa chaleur communicative. Rhoda et Ricky doit-on le préciser ont joué et enregistré ensemble.
Granville  invite et accueille  ces trois personnalités, elles seront au jardin,  en ville ... plus tard dans la nuit au bar la Rafale pour une jam probable.

On pourra leur parler, leur serrer les mains, leur donner l'accolade.

Posté par ausentier14 à 17:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 juin 2009

L'art des grands dauphins.

Dauphins
photo © Christian Ducasse
Pas besoin de faire des milliers de kilomètres pour côtoyer et se régaler l'oeil en compagnie de grands dauphins, ils ont élu domicile depuis les années 75 dans notre baie du Mont St-Michel. Il suffit de respecter leur espace,  couper le moteur du bateau, se mettre en parallèle avec eux à une centaine de mètres et vous aurez le bonheur de voir évoluer par groupe ou couple les lisses cétacés, d'entendre le souffle de leur évent quand ils plongent . Leur attitude harmonieuse, curieuse ou intriguée est source de rêve  d'émerveillement et de calme.
Une promenade à l'invitation du conservatoire du littoral avec Yoann de l'association  Al Lark.

Posté par ausentier14 à 17:52 - Commentaires [1] - Permalien [#]

16 juin 2009

L' art du trio à Cérences

Dardenne

G-M Dardenne   ©  Pannard (collection particulière)

Il sera dit que le swing rayonnera tout azimut cette année dans nos contrées. Y compris dans les bourgs agrestes des environs de Granville.
Ce vendredi le trio de Gilles-Marc Dardenne nous convie au Hang'Art de Cérences (9 rue des Granges) pour un seul set à 20 H 30.
Gilles-Marc Dardenne, pianiste et flutiste rare.
"Gilles Dardenne comme un poète surréaliste, s’invente à chaque seconde un imaginaire musical, qui se déploie en toute liberté, la liberté des artistes qui improvisent au quotidien, par nécéssité"
Ainsi parle Louis Winsberg guitariste transfrontalier et initié jadis au jazz par Dardenne alors saxophoniste.
La rythmique du trio du moment : Harry Swift contrebassiste et Ichiro Onoé notre batteur japonais favori. Du grand art en perspective entre tradition et échappées libres.

Posté par ausentier14 à 13:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]


31 juillet 2009

POUR MARCEL

LachienneAndalouse

La Chienne andalouse (80 x 80 technique mixte)

Joséphine expose "La chienne andalouse" et autres "Petite et Coupable" ou encore "Mama Rosa" soit 17 tableaux regroupés sous l'intitulé "Pour Marcel" au bar-restaurant La Plancha

d' Agon-Coutainville.
Le lieu ne contredit pas l'excellence d'une belle situation face à la mer et au soleil couchant,

sur la plage Dramard en contre-bas de la rue Dramard où résida Nicole Pannard et aujourd'hui quelques autres personnalités en villégiature : Alain Juppé ou  l'historien Eric Roussel.
Des oeuvres inédites à découvrir sans modération jusqu'au 2 août dans la salle à l'étage du restaurant.

Réservation conseillée pour dîner : 02 33 47 26 77
Expo

La Plancha  photo © Christian Ducasse

Posté par ausentier14 à 17:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 août 2009

L' art des de Saint-Front

Entre le quartier de Chausey, île essentielle de Granville et Saint-Malo (Bretagne) ou Bali (Indonésie) l'art des Saint-Front a des allures d'épopée.
Marin
"Bateau en mer"   49,5 X 72 ,  vente du 12 juillet 2009 à Granville

Le fondateur de cette dynastie, "Marin-Marie", a porté haut sa quête d'aventures et de créations picturales. Ce personnage considérable est actuellement célébré à Saint-Malo pour une rétrospective à sa taille. Une aubaine pour les granvillais car durant cet été 2009 les deux cités corsaires sont opportunément reliées par une liaison ferroviaire comme au bon vieux temps.
En juillet,  une oeuvre de "Marin Marie" a encore fait pêter le compteur de l'Hôtel des ventes de Granville dirigé avec maestria par maître Florence Rois. "Marin Marie" : multirécidiviste en la matière.
Chausey

Vitrail d' Yves de Saint-Front, chapelle de Chausey, photo ©  Christian Ducasse

La notoriété de sa descendance souffrira éternellement de l'aura planétaire de Marin. Ceci n'empêche nullement le fils aîné du maître, Yves Durand Couppel de Saint-Front d'exceller dans bien des domaines de la peinture. Moins connues sont ses créations de vitraux. Il conviendra de visiter la chapelle de Chausey pour un moment de recueillement ou de méditation et y contempler le travail de ce mystique original.
Papillon
"Papillon" à Chausey, photo ©  Christian Ducasse

La boucle sera provisoirement bouclée avec le petit-fils de Marin et fils d' Yves :
Paul de Saint-Front a choisi la mer comme terrain d'aventure. Skipper recherché et fugueur des mers dès l'enfance, Paul exerce l'activité d'architecte naval  à Bali sur la presqu'île de Serangan. Sa première invention "Papillon" est actuellement remisée et à la vente sur Chausey. Ceux qui  l'ont aperçu dans l'archipel savent-ils  de quelle haute lignée elle est le fruit  ?
Sacré famille !
Chausey
La voile "Papillon" à Chausey photo ©  Christian Ducasse

(concernant la vente de Papillon, les personnes intéressées peuvent contacter directement
Paul de Saint-Front par courriel : pauldsf@yahoo.com)

Posté par ausentier14 à 15:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 août 2009

DENIS DUBOIS ou l' enfance de l' Art

avis_de_temp_te
Se présentant comme photographe et graphiste, Denis Dubois est bien plus que cela : 
un artiste savoureux inventeur d'images.
"Natif de Granville" reste son handicap car la Monaco du Nord, connue pour son hospitalité, peine à célébrer ses créateurs. Dans quarante ans, on célébrera à coup sur son talent car Denis Dubois laisse des traces. L'inventeur de Jojo, un poupon aventurier, propose dans son cabinet de curiosités ambulant  des univers complexes.
coureur_en_papier
Ses images à tiroir sont autant d'énigmes non résolues dans lesquelles l'indispensable granvillais affiche ses convictions. De celles qu'il souhaiterait partager avec ses collectionneurs présents et à venir.
Actuellement, une exposition au bar de l' hôtel Mercure du Mont Saint-Michel permet de pénétrer dans le monde secret de Denis Dubois.
Allez-y sans arrières pensées.

A visiter / le blog de l'artiste : http://denisdubois.blogspot.com/

Posté par ausentier14 à 10:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 septembre 2009

Dix raisons d'aimer vraiment Granville

1 / Des huitres en libre-service sur les grèves
2/ Le moelleux au chocolat de chez Picorette, rue Saint-Sauveur
3/ Découvrir le Jazz au théâtre de la Presqu'île
4/  Prendre un bain de mer à la grève du Nord
5/  Flâner et s'enivrer des parfums du jardin Dior
6 / Soulager sa vessie aux toilettes publiques de l'échaugette de la rue du Nord, à hauteur de la rue de l' Egout, face à la mer au son des mouettes.
7 / Pique-niquer promenade Charles VII
8 / Contempler le port de pêche ou le feu d'artifice du 14 juillet, du parvis de l'église Notre Dame
Picasso le Picasso de la cale d' Hacqueville découvert par Joséphine Pannard
9 / Découvrir un Picasso inédit à la cale d'Hacqueville
10 / Vendre des vieilles frusques à la Foire aux melons, début septembre.
A cette unique occasion: se restaurer au bar des Amis, avenue des Matignons

Posté par ausentier14 à 14:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 novembre 2009

Des indiennes dans la ville

Nicole Mitchell et Pura Fé  deux figures singulières dans l'univers du jazz et du blues.
Des femmes contribuant à l'expression majeure de l'art américain du XX ème siècle.

D'origine indienne ces deux artistes n'étaient pas prédestinées à exceller dans ces domaines où la femme peine toujours et encore à s'imposer.
NicoleLes recevoir à Granville, les entendre et causer avec ces deux créatrices s'annonce prometteur pour les âmes aventureuses. Il conviendra de les saluer comme il se doit, que ce soit dans la Haute Ville où en contre-bas dans la belle enceinte du bord de mer.
Nicole et Pura se démarquent des standards du jazz ou du blues mais signent des créations nourries d'une forte tradition. Dans l'histoire de la musique afro-américaine survit une source commune à laquelle les inventeurs d'aujourd'hui ne cessent de s'abreuver, une source qui au fil des décennies s'est transformée en fleuve universel.

Samedi 14 ou mardi 17, les puissants chants de la flûte de Nicole Mitchell et ceux de Pura Fé seront ainsi perceptibles par le plus grand nombre, ceux qui souhaiteront s'enivrer de bonnes vibrations.


Nicole Mitchell chez elle à Chicago en 2005 photo Christian Ducasse

Nicole Mitchell INDIGO trio (Harrison Bankhead contrebasse et Hamid Drake batterie)  samedi 14 novembre à 18 H et 21 H   au théâtre de la Presqu'île. Info / Résa 02 33 51 15 38

Pura
Danny Godinez et Pura Fé lors du festival Jazz sous les Pommiers en 2008 photo Christian Ducasse


Pura Fé Band mardi 17 novembre à 20 H 30 théâtre de l' Archipel.  Info / Résa  02 33 69 27 30

Posté par ausentier14 à 16:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]